音楽をもっと身近なものにするために、ヴァイオリンを中心にさまざまな楽器編成で、演奏機会の少ない現代・近代の作品を取り上げて、室内楽コンサートを行っています。初めて聴く音楽に耳を澄ます楽しみを味わってください。
son art d'apprivoiser les sons
Edith Canat de Chizy  son art d'apprivoiser les sons

Par son énergie joyeuse et son art d'apprivoiser les sons, la compositrice occupe une place de choix dans la musique contemporaine.

Le parcours d'Edith Canat de Chizy, 50 ans, ressemble à la musique que'elle compose : elle part d'un matériau sonore bien concret -- instrement ou groupe d'instruments, généralement les cordes -- puis l'apprivoise, écoute ses résonance, en explire les contours, le grain. Un rapport gourmand et sensuel au son. Gamine, elle déployait son amour du violon dans la pratique de la musique de chambre, à défaut d'intégrer le conservatoire. Car dans la grande bourgeoisie lyonnaise, une jeune fille se doit de suivre des études sérieuses. Sitôt son bac en poche, Edith file à Paris, boucle un petit cursus d'archeologie et de philosophie, puis se précipite au Conservatoire. Harmonie, fugue, contrepoint : l'austère trinité des classes d'ecriture lui procure bonheur et énergie. Sa passion prend forme. Enfin, ce timbre de violon qui la haute trouve un langage à la mesure de sa dynamique bondissante, de la richesse de son spectre harmonique, qui peut évoquer aussi bien la voix humaine que les bois de l'orchestre.

La classe de composition d'Ivo Malec lui apprend à combiner mouvements rythmiques et nappes sonores : un des principes de la musique aléatoire. Mais l'enseignement réduit à l'application d'équations et de systèmes théoriques la rebute. La rencontre avec un oiseleur de génie -- le compositeur Maurice Ohara -- lui donnera au contraine des ailes. Il lui enseigne à ne pas se précipiter pour enfermer dans une cage d'ecriture un espace sonore, mais à le laisser venir, à l'apprivoiser, afin qu'il chante naturellement pour elle. Un passage au Groupe de Recherches Musicales permet enfin à Edith Canat de Chizy d'approcher les techniques de l'electro-acoustique, mixages, collages, montages de séquences en boucle, dont elle use avec un grand art d'illusionniste... mais sans jamais abandonner la gomme et le crayon pour la machine. Sa musique grise par sa présence physique et srirituelle à la fois.

Trio, oratorio, concertos, Edith Canat de Chizy prouve que les grandes formes du passé ne sont pas aphones. Dans son travail, elle parle d'une durée vécue, en opposition à une durée théorique. "Quand une idée me vient, je la chronomètre aussitôt. Je la tourne plusieurs fois dans ma tête pour en vérifier la durée. Et, si cette séquence se développe sur vingt secondes, je ne les dépasserai pas en l'élavorant sur le papier."

Cette sincérité donne à sa musique une grande limpidité, et guide un parcours où une pièce sert de tremplin à la suivante, où la volonté de construie une œuvre est bien moins essentielle que la "motivation permanente pour atteindre quelque chose à la fois de si proche et de si inaccessible".
Bernard Mérigaud

 ◆la biographie de Edith Canat de Chyzy
 ◆le concert de QUARTIERS D'ÉTÉ 2009
コメント
この記事へのコメント
コメントを投稿する
URL:
Comment:
Pass:
秘密: 管理者にだけ表示を許可する
 
トラックバック
この記事のトラックバックURL
この記事へのトラックバック